TDA/H

Dans le DSM-V, le Trouble Déficit de l’Attention avec ou sans hyperactivité (TDA/H) est considéré comme un trouble neuro-développementale, c’est-à-dire qu’il n’y a pas de lésion cérébrale acquise, il émerge de manière précoce et perturbe le processus de maturation cérébrale.

Il est rarement le seul trouble qu’on observe chez l’enfants, il y a un grand nombre de comorbidités.

Les symptômes qui caractérisent le TDAH : inattention, impulsivité et hyperactivité, constituent une entité clinique individualisée chez les enfants et les adultes ; le TDAH se distingue de la norme par le nombre des symptômes, leur niveau de sévérité et la manière dont ils impactent les individus.

Les recherches montrent que le TDAH a des conséquences négatives sur la vie du sujet au niveau social, psychologique et éducatif.

Les résultats de recherches montrent une origine étiologique génétique et environnementale et mettent en relief l’influence de facteurs de risque.

Différences entre le trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité (TDAH) et le trouble déficitaire de l’attention sans hyperactivité (TDA)

  Les signes du TDAH sont :

·      Une hyperactivité, les individus sont toujours dans l’action et l’impulsivité

·      Un déficit primaire : une inhibition de la réponse cognitive et comportementale

·      Des difficultés dans les interactions sociales : les personnes sont trop impulsives et sont rejetées par leurs pairs

·      Tendance à être extravertis

·      Troubles du comportement externalisés : les enfants sont agités, impulsifs, manque d'obéissance et ne respectent pas les limites données, ils sont agressifs

Les signes du TDA sont :

·     Hypoactivité : apathie et ralentissement des temps de réponse de l’individu

·     Un déficit primaire : de la mémoire de travail auditivo-verbale en particulier

·     Problèmes dans le motivationnel plutôt que liés à l’inhibition

·     Des difficultés dans les interactions sociales : les personnes sont trop timides, ellessont effacées et s’éloignent des pairs

·     Tendance à être introvertis

·     Troubles internalisés comme la dépression ou l’anxiété sont plus fréquents chez les enfants atteints de TDA que chez les enfants atteints de TDAH

·     Troubles des apprentissages en lecture et en mathématiques fréquents

Les bases neurobiologiques du TDA avec ou sans hyperactivité sont des difficultés à maintenir son attention ou à diriger son attention sélectivement, un trouble du contrôle exécutif, la perturbation dans la capacité à s’autoréguler sur plan cognitif et/ou émotionnel. Il y a une perturbation de la capacité à différer une gratification, c’est une aversion au délai, l’enfant a du mal à gérer la frustration.

Le diagnotic du TDA/H se fait en entretien clinique avec un professionnel.

Pour diagnostiquer le TDA/H, le psychologue doit avoir une démarche diagnostique plurifactorielle.

·  La première démarche est l’entretien approfondi avec les parents visant à identifier d’une part, les critères diagnostiques du DSM-V et d’y inclure (ou non) d’éventuelles comorbidités psychiatriques (troubles qui vont s'ajouter au trouble étudié) et, d’autre part, les facteurs environnementaux qui entretiennent la manifestation de certains comportements et problèmes.

·  La deuxième démarche est l’administration d’une batterie de tests sensibles et spécifiques évaluant le fonctionnement cognitif et plus particulièrement le fonctionnement attentionnel et exécutif.

·  La troisième démarche est des questionnaires d’hétéro-évaluation (versions des parents et des enseignants) destinés à évaluer l’impact des difficultés attentionnelles et comportementales sur la vie familiale, sociale et scolaire de ces enfants.

 


 

Le trouble déficit de l'attention avec ou sans hyper-activité (TDA/H) connait des comorbidités très fréquentes : les troubles des apprentissages : du langage oral ou écrit ou une dyspraxie qui est un trouble développemental de la coordination, le trouble oppositionnel, des troubles de l'humeur et des troubles anxieux.

Il est difficile de prévenir un trouble tel que le trouble déficitaire de l'attention car ses causes sont majoritairement génétiques et ne sont pas encore totalement comprise. Cependant, les parents doivent veiller à éviter les chocs violents à la tête de leur enfant et les expositions à des produits toxiques. Durant la grossesse, la mère ne doit pas consommer de tabac, d'alcool ou de drogues.

Consultez l'un de nos Psys spécialites de

TDA/H

en vidéo:

No items found.
Les services de télé-thérapie mis à disposition grâce à Voirmonpsy sont fournis par des psys agréés et thérapeutes certifiés. Ces professionnels fournissent des services via la plate-forme de télépsychologie de Voirmonpsy. Voirmonpsy ne fournit pas elle-même de services de santé.

 Voirmonpsy n’est pas pour vous si :

Vous êtes mineur     
Vous êtes en état de crise aiguë, en particulier de crise suicidaire, de dissociation ou de psychose aiguë.    
Une thérapie judiciaire a été demandée  

Voirmonpsy n’est pas un service d’urgence.
Pour toute urgence appelez le 112 (n° d’urgence européen)