Les méthodes thérapeutiques proposées

Il n’est pas facile de savoir quelle méthode choisir pour répondre à sa problématique. Quelles sont les méthodes sérieuses ? Les plus indiquées en fonction de la situation rencontrée ?

Découvrez méthode par méthode, les principales approches proposées par les Psys de Voirmonpsy.

Un petit guide pour se repérer parmi les méthodes thérapeutiques proposées:
- FF2P, Jean-Luc COLIA (2018), Ma Bible des psychothérapies, Edition Leduc Pratique

Gestalt-thérapie

Élaborée par le psychiatre et psychanalyste allemand Fritz Perls et sa femme, Laura Perls, docteure en psychologie, au début des années 1950, la Gestalt est une psychothérapie humaniste, holistique.
La Gestalt a une vision de l’homme globale et favorise le dialogue constant entre les pensées, les émotions et les sensations corporelles.
Gestalt signifie « forme » et vient du verbe allemand gestalten , « mettre en forme », donner une structure.
Elle envisage nos expériences et les situations que nous vivons comme des formes en mouvement qui évoluent d’instant en instant. Elle nous invite à regarder la manière dont évolue ce mouvement : sa fluidité, sa spontanéité, son élan ou au contraire sa rigidité, sa fixité, ses ruptures , ses blocages en particulier lorsqu’ils sont répétitifs

La Gestalt s’intéresse tout particulièrement aux interactions de l’individu avec son environnement , qu’il soit personnel, professionnel ou social. Elle observe la qualité des ajustements de l’individu à ses différents environnements.
La Gestalt s’intéresse plus au processus qu’au contenu, au « comment » qu’au « pourquoi ». C’est « l’Ici et maintenant » de la relation qui sert de fil conducteur : le passé n’est exploré que lorsqu’il se réactive au présent à l’occasion d’une situation. La transformation ne peut se faire que dans l’expérience au présent et cette expérience commence dans la relation thérapeutique.
Nourrie du courant philosophique existentialiste, elle s’intéresse aux questions existentielles qui se posent à l’homme (finitude, solitude, liberté, sens de la vie, imperfection…).
La Gestalt vise à développer l’autonomie, la responsabilité et la créativité.
Elle place l’ individu comme acteur du changement et la relation comme moteur de ce changement..

Pour en savoir plus:
- Masquelier-Savatier C.(2020), Comprendre et pratiquer la Gestalt-thérapie.InterEditions -Dunod, 3° édition, Paris.
- Masquelier C. et G.(Collectif de 15 auteurs animé par) (2° édition 2019): Le Grand Livre de la Gestalt, Eyrolles, Paris
- Périou Martine (2018) Découvrir la Gestalt-thérapie, InterEditions, 2e édition, Paris.
- Salathé N. (1992): Psychothérapie existentielle : une perspective gestaltiste, Edition Amers, Genève, 2° édition1995

Website:
- Fritz Perls explique la gestalt thérapie
https://www.youtube.com/watch?v=eiHzYiBlUgQ

Analyse transactionnelle (AT)

Méthode mise au point dès les années 1950 par le psychiatre américain Eric Berne, où le patient apprend à repérer les trois facettes importantes qui composent sa personnalité : l’Enfant, le Parent et l’Adulte (les trois États du moi).

L’analyse transactionnelle propose une grille de lecture de nos « transactions», c’est-à-dire de nos interactions avec les autres. Elle a pour objectif une meilleure connaissance de soi et l’amélioration de nos relations tant dans le cadre personnel que professionnel.

Pour Eric Berne, l'objectif est de s'orienter sans cesse vers ce qu'il appelle l'autonomie et qui répond à trois critères : conscience, spontanéité et intimité. Se diriger vers l'autonomie, c'est ainsi quitter les influences négatives de son scénario personnel.    
Capacité de conscience : être en plein contact avec l'ici et maintenant, prendre la réalité telle qu'elle est, sans la filtrer, la déformer.
Capacité de spontanéité: développer notre faculté à ne pas réagir à l'environnement par des comportements automatiques, mais comme nous le souhaitons et d'une manière adéquate à l'environnement. Cela implique notamment d'être capable d'utiliser nos trois États du moi, et d'enrichir le panel de comportements de chacun.
Capacité d'intimité: être dans une relation authentique avec l'autre, c'est-à-dire vraie et appropriée. Cela exclut toutes manipulations ou jeux. Cela peut être un moment de partage amical comme une mise au point très franche. Il s'agit de développer une capacité à proposer un moment relationnel fort, comme de savoir le recevoir.
Responsabilité: assumer les conséquences de ses actes et propos, en tenir compte dans ses rapports avec l'autre.

Pour en savoir plus:
- Éric Berne(1981) Que dites-vous après avoir dit bonjour ?, Tchou.
- Éric Berne (1990), Analyse transactionnelle et psychothérapie, Petite bibliothèque Payot.
- Brécard France & Laurie Hawkes (2014) Le Grand Livre De L'analyse Transactionnelle, Editions Eyrolles

Thought Field Therapy (TFT)

Créée par l’hypnothérapeute Roger Callahan ( psychologue cognitiviste et hypnothérapeute spécialisé dans le domaine des phobies) à partir de l’acupuncture, la psychanalyse et la kinésiologie appliquée, la thérapie du champ mental (TCM) soigne les troubles psychologiques. Traduite en anglais par « Though Field Therapy® » (TFT), la TCM a révolutionné le monde de la psychologie dans les années 1980.
La TFT est une technique de libération des émotions qui permet d'éliminer la plupart des traumatismes et des émotions négatives en cherchant à restaurer le flux d'énergie dans le corps afin de favoriser la guérison.

Elle utilise un code qui, appliqué alors que la personne focalise son attention sur une situation donnée, élimine la perturbation associée dans le champ de pensées. Cette perturbation énergétique est l’élément fondamental à la base de toutes les émotions négatives. Ce code est déterminé par la méthode dite de Diagnostique Causal propre à la TFT.

La TFT développe l’autonomie car les codes sont facilement mémorisables et peuvent être transmis au sein de l’entourage. Chacun peut donc continuer à les utiliser en dehors des séances.
Particulièrement efficace en situation post-traumatique, pour lever des phobies et apprendre à se recentrer.

Pour en savoir plus:
- Callahan Roger (2000) Stop the Nightmares of Trauma: Thought Field Therapy, the Power Therapy for the 21st Century.
- Callahan, R., & Callahan, J. (1996). Thought Field Therapy® (TFT) and trauma:Treatment and theory. La Quinta, CA: Thought Field Therapy Training Center
- Callahan Roger (2003), Stimulez votre guérisseur intérieur, Editeur Guy Trédaniel
- Callahan Roger (1991), When do I it when I'm not hungry?, Editeur Double Day

Website:
http://tfttapping.com/
http://www.tftfoundation.org/books-on-thought-field-therapy/research

PNL (programmation neurolinguistique)

La PNL (programmation neurolinguistique) est une approche, fondée en 1972 par J. Grinder et R. Bandler. Elle vise à développer une communication efficace dans la relation à l’autre et à favoriser les transformations pour permettre un épanouissement de tout être humain.
Elle s’appuie sur 4 postulats essentiels,
- nous avons toutes les ressources en nous pour changer,
- notre carte du monde n’étant pas la réalité mais la représentation que nous en avons,
- aucun comportement n’ayant de sens en dehors de son contexte
- tout comportement ayant une fonction positive pour soi-même.
Elle propose un ensemble de techniques mobilisées en fonction des problématiques rencontrées.

Pour en savoir plus:
- Bandler Richard & Grinder John (1976), The Structure of Magic,t.1-2, Palo Alto, Science et Behavior Books.
- Dilts Robert, Bandler Richard, Grinder John, Judith DeLozier,Neuro-Linguistic Programming : The Study of the Structure of Subjective Experience,vol.1, Cupertino, Meta Publications.
- Bateson Gregory (1977), Vers une écologie de l'esprit, Le Seuil.

Thérapie existentielle/ relationnelle

Par la présence engagée du thérapeute dans une relation de partenariat avec son client, la thérapie existentielle vise à développer la confiance et le respect pour favoriser le développement de la personne et faciliter l'exploration de soi.
Cette approche thérapeutique est centrée sur le présent et mise sur le vécu entre le thérapeute et le client pendant la séance comme un moyen d’amener les prises de conscience et d’engendrer les changements souhaités.

Le démarrage de l’analyse existentielle en psychothérapie est marqué par le travail au début du XXe siècle de Karl Jaspers en Allemagne (1951, 1963, 1964), l’influence des philosophies phénoménologiques de Husserl (1913, 1929) et Heidegger (1927) et aussi de l’existentialisme de Jean-Paul Sartre (1939, 1943), et par le travail en santé mentale des psychiatres suisses Ludwig Binswanger (1946, 1963) et Medard Boss (1957, 1962, 1979, 1988).
Leurs travaux ont pour but de comprendre la condition humaine et de mettre en valeur la lutte existentielle quotidienne qui nécessairement et inévitablement amène des difficultés d’adaptation et de compréhension.
La thérapie existentielle se centre sur les grandes questions qu’un être humain se pose et traverse au cours de sa vie, telles que le sens de la vie, le besoin d’appartenance et le sentiment de solitude, la manière de prendre ses responsabilités et faire des choix, la limitation du fait de l’existence des autres et de ses propres limites, la confrontation à la mort.
Beaucoup de contemporains ont approfondi cette recherche avec notamment le travail de Viktor Frankl (1946, 1955, 1967), Rollo May (1958, 1969, 1983), Irvin D. Yalom (1980, 1989).

Pour en savoir plus:
- Frankl Viktor (1988), Découvrir un sens à sa vie, avec la logothérapie. Broché
- Yalom Irwin, Thérapie Existentielle,  Le livre de poche
- Sartre Jean-Paul (1996), L’existentialisme est un humanisme, Folio essais

Ennéagramme

L’ennéagramme est, à l'origine, une figure (racine grecque ennea qui signifie neuf et gramma dont le sens est figure) ancienne, que Georges Gurdjieff (né à Alexandropol en Arménie, philosophe, professeur spirituel et compositeur influent au début du XXe siècle) a réintroduit en occident au début du XXème siècle.

L’ennéagramme est un modèle d’étude de la personnalité basé sur 9 comportements de la nature humaine. Ces 9 points de l’ennéagramme identifient les forces présentes en chaque individu ainsi que ses limitations. L’objectif de comprendre son mode de fonctionnement est de pouvoir s’appuyer sur des ressources supplémentaires identifiées par l’ennéagramme pour enrichir son potentiel et mieux communiquer avec les autres.

Pour en savoir plus:
- Palmer Hékène (2007), L’ennéagramme, éditions Lanore.
- Daniels David, Price Virginia Price, Trouver rapidement son profil Enneagramme … et savoir qu’en faire
-
Salmon Eric, l’Enneagramme
- Salmon Eric, la Clé de l’Ennéagramme, les sous-types
- De Lassus René, l’Ennéagramme, les 9 types de personnalités

Website :
 http://www.enneagramme.com/Theorie/9_desc.htm
 http://www.cee-enneagramme.eu/enneagramme/

Psychogénéalogie

Chaque individu est issu d’une famille et d’un contexte.
La psychogénéalogie s’intéresse donc à l’histoire familiale afin de mettre à jour les liens, les interactions entre les membres de la famille et la place de chacun pour comprendre les répétitions, les situations bloquantes et les faire évoluer pour vivre pleinement sa propre vie.
Cette pratique clinique a été développée dans les années 1970 par Anne Ancelin Schützenberger, psychologue de l'université de Nice avec l'américain Jacob Levy Moreno. Il s’agit d’une approche selon laquelle les événements, les traumatismes, les secrets et les conflits vécus par les ascendants d'un individu conditionnent ses faiblesses constitutionnelles, ses troubles psychologiques, ses maladies, voire ses comportements étranges ou inexplicables. Elle s'est fondée sur ses propres observations et aussi sur des concepts issus de la psychanalyse, de la psychologie, de la psychothérapie et de la systémique. Anne Ancelin Schützenberger a créé le concept du "syndrome d'anniversaire", supposant que les individus sont la résultante de leur histoire familiale sur plusieurs générations, les faits marquants de la vie des ancêtres rejaillissant sur les générations suivantes. Elle affirme que les individus sont dans une boucle de répétition des événements dont seule l'analyse des arbres généalogiques permettrait de comprendre les agissements et d'en sortir. Elle démontre ses idées à l'aide du génosociogramme (ou génogramme), arbre généalogique qui permet de schématiser et visualiser facilement l'histoire d'une famille au sens large. Le génosociogramme est établi sur plusieurs générations, réalisé avec le consultant en plusieurs temps, et sur la base de conventions graphiques. Il permet d'appréhender la nature des liens entre les différents membres de la famille ainsi que les dates et événements importants pour le travail d'exploration transgénérationnel. 

Pour en savoir plus:
- Schützenberger  Anne Ancelin,(1998) Aïe mes aïeux !  Editions Desclée de Brouwer
- Jodorowsky Alejandro 2011), Méta psychogénéalogie, la famille un trésor et un piège,  Edition Métailié
- Clavier Bruno (2014), Les fantômes familiaux, Psychanalyse Transgénérationnelle, Petite Bibliothèque Payot
- Bowen Murray (1984), La Différenciation du soi : Les triangles et les systèmes émotifs familiaux  traduit de l’anglais par Neil Big, Pierre Mainhagu, Collection Sciences humainesappliquées
- Satir Virginia (1980) , Pour retrouver l'harmonie familiale Peoplemaking, traduction par T. Lebeau & M. du Ranquet, illustrations par Yves Barry, Delarge

ICV (Intégration du Cycle de Vie)

Thérapie créée par Peggy Pace, psychothérapeute américaine au début des années 2000, qui est basée sur des recherches en neurosciences portant sur l’anxiété, le trauma et l’attachement.
Lorsqu’un événement trop difficile ne peut être « digéré », il est déconnecté des autres réseaux neuronaux et n’est pas vécu comme passé lorsque l’on se le remémore.
Exemple typique : une personne ayant eu une grosse frayeur lors d’un accident de voiture, qui se met à avoir des palpitations, tremblements, à chaque fois qu’elle remonte dans une voiture, même des années après l’accident. Elle a beau savoir que l’accident est loin derrière elle, son corps réagit comme s’il ne le savait pas.

L’ICV est une approche qui facilite un soulagement souvent rapide tant sur le plan psychologique que physiologique.
Elle repose sur le fait de relancer l’intégration neuronale et la capacité innée du corps et du psychisme à se guérir. Elle est efficace pour tout type de problème psychologique et cela sans retraumatiser.


Indications: Troubles anxieux – Dépression – Traumatismes – Troubles du comportement alimentaire – Addictions – Carences affectives, troubles de l’attachement

Pour en savoir plus:
-
Smith Joanna (2019), A la rencontre de son bébé intérieur, Hors Collection Dunod
- Torpe Catherine (2016), Les stratégies thérapeutiques de l'ICV L'Intégration du Cycle de la Vie, Collection : Psychothérapies, Dunod

Website:

- L'association française de l'ICV: https://aficv.com,
- Lifespan Integration par Peggy pace https://lifespanintegration.com/

Communication Non Violente (CNV)

La Communication Non Violente (CNV) est un processus de communication élaboré Marshall B. Rosenberg. Selon son auteur, ce sont «le langage et les interactions qui renforcent notre aptitude à donner avec bienveillance et à inspirer aux autres le désir d'en faire autant». L'empathie est au cœur de la CNV, entamée dans les années 1970, ce qui constitue un point commun avec l'approche centrée sur la personne du psychologue Carl Rogers dontMarshall Rosenberg fut un des élèves.

Visant à transformer les conflits en simples dialogues, la communication non-violente (CNV) se présente comme un processus permettant d’entrer en contact avec ses besoins profonds pour mieux communiquer avec les autres.

La CNV repose sur quatre principes :
-     toute situation doit pouvoir être observée sans juger les autres
 -     chacun doit apprendre à exprimer son propre ressenti
-      à exprimer ses besoins
-      à formuler clairement ce qu’il attend de l’autre.  

Cette méthode séduit aujourd’hui des publics très variés (pédagogues, dirigeants d’entreprise, professionnels de la santé…).

Pour en savoir plus:
- D'Ansembourg Thomas (2013), Cessez d'être gentil, soyez vrai ! : être avec les autres en restant soi-même, Montréal, Éditions de l'Homme.
- Keller Françoise (2011), Pratiquer la communication non violente : passeport pour un monde où l'on ose se parler en sachant comment le dire, Paris, InterÉditions, 2011
- Rosenberg Marshall (Edition 2016), Les mots sont des fenêtres (ou bien ils sont des murs), Introduction à la Communication Non Violente, 2è éditions La Découverte.
- Rosenberg Marshall (Edition 2017), Dénouer les conflits par la Communication Non Violente, éditions Jouvence.

Les services de télé-thérapie mis à disposition grâce à Voirmonpsy sont fournis par des psys agréés et thérapeutes certifiés. Ces professionnels fournissent des services via la plate-forme de télépsychologie de Voirmonpsy. Voirmonpsy ne fournit pas elle-même de services de santé.

 Voirmonpsy n’est pas pour vous si :

Vous êtes mineur     
Vous êtes en état de crise aiguë, en particulier de crise suicidaire, de dissociation ou de psychose aiguë.    
Une thérapie judiciaire a été demandée  

Voirmonpsy n’est pas un service d’urgence.
Pour toute urgence appelez le 112 (n° d’urgence européen)